Pompe de surface Multicellulaire | LaBonnePompe.com

Pompe multicellulaire

POMPE A EAU ET ACCESSOIRES DE POMPAGE

Une pompe multicellulaire est une pompe de surface qui, de par sa conception, dispose d’un fort rendement hydraulique. Cela se traduit par un débit important et une forte pression. Contrairement à une pompe a eau monocellulaire, une pompe a eau multicellulaire se compose de plusieurs turbines. Elles sont appelées roues à aubes et se montent l'une derrière l'autre. Le passage de l'eau de manière successive dans chacune des turbines a pour effet d'augmenter la vitesse, donc le débit et la pression de l'eau. Cela se traduit concrètement par une meilleure hauteur de refoulement et...

En savoir plus

Les incontournables du pompage

Découvrez tous nos produits dans la catégorie : Pompe multicellulaire

Questions fréquentes

La pompe multicellulaire est une pompe à eau de la famille des pompes de surface, mais aussi immergée ! Dans notre cas, nous nous intéresserons principalement aux pompes multicellulaire de surface. Si vous souhaitez pomper de l'eau d'un puits profonds ou d'un forage, rendez-vous dans la catégorie des pompes immergées. La pompe à eau multicellulaire permet d'aspirer un liquide pour l'alimentation en eau d'un domicile, d'un circuit d'arrosage ou de cuves. Comme toutes pompes, la multicellulaire fonctionne grâce à un moteur électrique, qui permet l'aspiration du liquide. Celle-ci se dispose en surface, vous ne pouvez donc pas l'utiliser pour pomper une eau à plus de 8 mètres. Son principal avantage correspond à sa puissance hydraulique, avec un débit et une pression importante.

La pompe à eau multicellulaire permet donc d'aspirer de l'eau avec une certaine pression et un certain débit plus ou moins important. Cela est rendu possible grâce à sa composition bien particulière. Aussi bien connue sous le nom de pompe multi-étages, elle se compose d'un moteur électrique monophasé ou triphasé. Grâce à lui, le courant électrique alimente les différentes turbines qui permettent l'aspiration de l'eau. Comme son nom l'indique, la pompe dispose de plusieurs turbines. Plus il y en a, plus le débit et la pression seront importants. 

L'eau s'aspire donc à l'aide d'un tuyau, qui se plonge dans le liquide que vous souhaiter pomper : c'est le point A. L'eau passe dans les différentes turbines, les unes après les autres. Comme elles tournent, l'eau gagne de plus en plus de vitesse, ce qui augmente la pression et le débit du liquide. Plus la pompe se compose de nombreuses turbines, plus la pression et le débit seront importants. Ce type de pompe peut aussi être auto-amorçante. Cela veut dire qu'elle n'a pas besoin d'être ré-amorcée à chaque fois que vous souhaitez l'utiliser. Il existe donc de nombreuses pompes multicellulaire qui se différencient de par leur puissance. Plus la puissance est important et plus la pompe dispose de turbines.

Une pompe multicellulaire permet d'aspirer un liquide avec un fort débit et pression. De ce fait, c'est l'idéal pour des installations agricoles, industrielles et domestiques qui nécessitent une pression, un débit et une haute de refoulement important. Ce genre de pompes s'utilise pour des systèmes d’irrigation, des systèmes anti-incendie, du pompage avec un fort dénivelé, ... À noter que la pompe existe en horizontale ou en verticale. Tout va dépendre de votre besoin et de la place dont vous disposez dans le local où va se placer la pompe. Ne l'oubliez pas, ce genre de pompe à eau doit s'utiliser avec une crépine et un clapet anti-retour. La crépine permet de bloquer les grosses particules solides susceptibles de détériorer la pompe. Le clapet anti-retour, lui, permet de garder l'eau dans le tuyau d'aspiration, lorsque la pompe ne sert pas. En effet, la pompe à eau ne doit pas être amorcée à vide, cela risque de l’abîmer.

Pour bien choisir sa pompe à eau, il faut d'abord la dimensionner correctement. Pour cela, vous devez prendre en compte deux paramètres. Le premier correspond au HMT, c'est la hauteur manométrique. Le second paramètre, c'est le débit. Pour commencer, il faut déterminer le débit dont vous avez besoin en sortie de pompe. Cela s'effectue en fonction de l'application de la pompe. Le second calcul, c'est le HMT. Pour se faire, il vous faut la hauteur totale entre le pompe d'aspiration et le point de refoulement. Le second, c'est la pression dont vous avez besoin en sortie de votre robinet. Pour terminer, il vous faut la perte de charge du liquide lors de son chemin dans le système de puisage. Rendez-vous sur notre blog pour découvrir notre tutoriel pour correctement dimensionner votre pompe.